Home Société Taux de chômage au Sénégal : L’Anamo dément l’Oit et brandit ses...

Taux de chômage au Sénégal : L’Anamo dément l’Oit et brandit ses chiffres

12

https://actualitesenegal.info/wp-content/uploads/2020/10/single20post-25.
Le directeur général de l’Agence nationale de la Maison de l’outil (Anamo) a fait face à la presse, ce matin. Ce, pour apporter un démenti et des précisions sur le rapport de l’Organisation internationale du travail (Oit) classant le Sénégal parmi les trois pays les plus touchés par le chômage dans le monde.
En conférence de presse, ce dimanche, le Dg de l’Anamo, M. Mbaye, a déclaré que, selon l’Oit, le chômage est la situation de la main-d’œuvre disponible à travailler, qui est à la recherche d’un emploi, mais ne réussit pas à en trouver.
Ainsi, il précise que la définition du chômage et de ce qu’est la main-d’œuvre disponible à travailler varie, toutefois, selon les pays. Et le calcul peut également être influencé par de nombreuses variables. En milieu agricole, par exemple, les données d’une enquête peuvent changer de façon importante, selon la période de l’année où elle a lieu, dit-il.
« Nous devons ajouter à cette définition donnée par la Banque mondiale d’autres facteurs à prendre en compte, dans l’analyse du chômage, comme : la compétence technique, le rapport au travail », précise le Dg de l’Anamo.
Toujours dans le même registre d’idées, M. Mbaye affirme que le seul « classement crédible » trouvé dans le site Ilostat du Bit, classant les pays le plus touchés par le chômage, s’établit comme suit : 1er Malawi avec 28.7 % de chômage en 2019 ; 2e Afrique du Sud avec 28.5 % de chômage en 2019 ; 3e Kosovo avec 25.6 % de chômage en 2019 et 4e la Palestine, territoire occupé, 25.3 % de chômage en 2019.
Toujours selon le patron de l’Anamo, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), « institution faîtière et très crédible », travaillant sur une base améliorée de la définition du Bit, donne un taux de chômage de 16.9 %, au dernier trimestre de 2019.
Toutefois, M. Mbaye a souligné que l’Anamo a accompagné plus de 15 000 jeunes à l’insertion, par le biais de la formation et la mise à disposition d’outils, l’installation d’un incubateur en cordonnerie à la Maison de l’outil de Méckhé, suite à la formation, en Italie, de 30 jeunes dans les domaines de la maroquinerie de luxe et la confection d’accessoires, et la formation de 205 professionnels en mécatronique automobile.
Il ajoute, enfin, que la Der a octroyé des financements à 200 mille bénéficiaires directs et indirects, pour un montant global de 31,2 milliards de francs Cfa.
Ainsi, dit-il, 68 289 bénéficiaires ont reçu des financements à travers le Guichet d’autonomisation économique.

Source: Seneweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here