Home Politique Retour de Laurent Gbagbo : Le gouvernement ivoirien traite sa demande de...

Retour de Laurent Gbagbo : Le gouvernement ivoirien traite sa demande de passeport

31
Retour de Laurent Gbagbo : Le gouvernement ivoirien traite sa demande de passeport
Retour de Laurent Gbagbo : Le gouvernement ivoirien traite sa demande de passeport

Les requêtes de documents administratifs de l’ancien président, Laurent Gbagbo, à savoir un passeport de service, un casier judiciaire et un certificat de nationalité sont en cours de traitement par les autorités compétentes, à commencer par l’ambassade de Côte d’Ivoire en Belgique, a déclaré, mercredi 29 juillet 2020, le porte parole du gouvernement, le ministre Sidi Touré.

Le retour de l’ex président à Abidjan pour bientôt ?

« Notre Chancellerie (Bruxelles) nous a informé de la demande de passeport par Gbagbo et le Dossier est en Cours de Traitement. Gbagbo est un ivoirien comme tout autre Ivoirien, il recevra ses documents… C’est Normal. Aussi, les Services compétents ont reçu la demande d’un Certificat de Nationalité et d’un Casier Judiciaire et il les aura après le traitement », a déclaré Sidi Touré.

Dans un communiqué publié le mardi 28 juillet 2020, Me Habiba Touré, avocate de l’ancien président Laurent Gbagbo, a révélé que son client a introduit une demande d’obtention de son passeport auprès de l’ambassade ivoirienne en Belgique.

« Après plusieurs demandes infructueuses d’établissement d’un passeport diplomatique, auprès du ministère des Affaires étrangères à Abidjan, le Président Laurent Gbagbo s’est déplacé ce jour, auprès de l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles, pour introduire une demande de passeport ordinaire et d’un laissez-passer. Le Président Laurent Gbagbo compte sur la bonne volonté des autorités ivoiriennes afin qu’il lui soit remis son passeport ou un laissez-passer pour lui permettre de retourner dans son pays, la Côte d’Ivoire », indique l’avocate de l’ex président Laurent Gbagbo.

Il faut rappeler que c’est le 3 juin que le fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) a introduit une demande auprès du greffe de la Cour pénale internationale (CPI) afin de rentrer en Côte d’Ivoire. Le 10 juin, la juridiction internationale a remis la demande aux autorités ivoiriennes qui est restée sans suite.

Source: Senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here