Home Politique Pape Diouf : Mababa, Marseillais de coeur, né tchadien et de...

[Profil] Pape Diouf : Mababa, Marseillais de coeur, né tchadien et de sang sénégalais

144
[Profil] Pape Diouf : Mababa, Marseillais de coeur, né tchadien et de sang sénégalais
[Profil] Pape Diouf : Mababa, Marseillais de coeur, né tchadien et de sang sénégalais

Single Post

Il a vécu une bonne partie de sa vie en Europe, particulière en France. D’employé de la Poste à président de l’Olympique de Marseille en passant par le journaliste, Pape Diouf a vite gravi les échelons pour figurer parmi les personnalités les plus respectueuses du monde du football.

Mais 52 ans après avoir foulé le sol français, il fait son comeback dans ses terres d’origine. Et pour de bon. L’ancien journaliste qui a été contaminé par le Covid-19, n’a pas pu résister au coup fatal du coronavirus. Sous assistance respiratoire depuis hier, il devait être transféré en France. Mais il n’a pas tenu jusqu’au pays de Marianne. Il est décès, ce mardi, à Dakar à l’âge de 68 ans.

Mababa Diouf à l’état-civil, mais plus connu sous le nom de Pape Diouf, il est né à Abéché au Tchad où son père était responsable du garage gouvernemental à Fort-Lamy actuel N’Djamena. Il passe peu temps dans ce pays avant de revenir au Sénégal avec ses parents.

Pape a fait ses humanités en Mauritanie puis au Sénégal avant de partir de s’envoler à Marseille (France) à l’âge de 17 ans. Il début sa carrière professionnelle dans les PTT avant de faire quelques piges au journal La Marseillaise dans les années 1980. Il sera embauché quelque temps après.

Pape fut aussi agent de joueur et eu à gérer la carrière de joueurs renommés comme Joseph-Antoine Bell, Marcel Desailly, Basile Boli, William Gallas, Samir Nasir ou Didier Drogba pour ne citer que ceux là. Mababa qui a toujours porté le club marseillais dans son cœur, rejoint sa direction comme manager général du club, chargé des affaires sportives en 2004 avant d’être nommé président un an plutard.

Débarqué par Robert Louis-Dreyfus en 2009 et mise en examen dans l’affaire des transferts douteux de l’OM, fin 2016, il sera lavé de tout soupçon en 2018. Mais cette fois, il n’a pas pu échapper à la contre-attaque du Covid-19 qui sévit depuis quelque temps dans le monde avec plusieurs milliers de victimes enregistrées.

Source: Seneweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here