Home Politique Liquidation en vue au Pds : «Tous les frondeurs seront réduits à...

Liquidation en vue au Pds : «Tous les frondeurs seront réduits à néant»

33
Liquidation en vue au Pds : «Tous les frondeurs seront réduits à néant»
Liquidation en vue au Pds : «Tous les frondeurs seront réduits à néant»

Single Post

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) s’est lancé, depuis quelques jours, dans une opération liquidation de «tous les frondeurs» qui, selon des sources proches de l’entourage de Wade, ont défié ce dernier.
En effet, même si Oumar Sarr, Babacar Gaye, Me El Hadj Amadou Sall entre autres responsables ont engagé le «combat» en interne, en mettant sur pied une alliance Suxali Sopi, ils seront tous «réduits à néant» à défaut d’être exclus définitivement du parti, nous signale-t-on.  
«Ils vont payer de leurs actes», promet une de nos sources, qui cite également «Cheikh Tidiane Seck et Abdou Aziz Diop, respectivement président et secrétaire général de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) qui seront eux-aussi destitués».
 
Parlant du cas particulier de l’ancien ministre de l’Habitat, l’on nous informe que sa «bataille» de plaider pour l’amnistie de Karim Wade, est perdue d’avance.
 
«Dans sa démarche visant à concrétiser ses combines avec le Président Macky Sall, Oumar Sarr a toujours mis en bandoulière le plaidoyer pour l’amnistie de l’ancien ministre d’État. Ce que ce dernier a refusé au profit de la révision de son procès comme recommandé par le Comité des droits de l’homme des Nations Unies à Genève», a fait savoir la même source.
 
Elle ajoute : «Mais, après analyse approfondie, l’on découvre que le maire de Dagana roulait en réalité pour son propre compte », non sans rappeler que le désormais ex-numéro 2 du Pds a été «mouillé» dans le scandale financier du fameux plan Jaxaay. 
 
Notre interlocuteur de rappeler que «dans cette affaire, il avait été découvert, notamment par la Cour des comptes (rapport 2010), des dépassements budgétaires de l’ordre de plusieurs milliards ainsi que des dépenses évaluées à plus 6 milliards de francs CFA. La conception d’un système de base de données, relatif au logement qui n’a jamais été utilisé pour un montant de 26 millions 786 000 Fcfa, a été lancé par le projet».
 
Ensuite, d’après certaines indiscrétions, Sarr qui avait également fait partie des 25 dignitaires de l’ancien régime ciblés par la Cour de répression et de l’enrichissement illicite (Crei), dans le cadre de la traque des biens mal acquis lancée en 2012, voit ses biens jusque-là «bloqués» en même temps que ceux de sa cousine Aida Ndiongue, partenaire d’affaires. 
 
D’après des informations, c’est ce qui a expliqué sa volonté de se rapprocher coûte que coûte du Président Macky Sall quitte à défier Me Wade.  
 
Mais, nous souffle-t-on, «son jeu a été vite découvert par le pape du Sopi dont l’esprit ragaillardi d’opposant n’a pas changé à l’endroit du régime en place. Il prendra ses responsabilités».

Source: Seneweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here