Home Politique Le Grand Parti fustige « la confiscation des libertés » et l’augmentation du prix...

Le Grand Parti fustige « la confiscation des libertés » et l’augmentation du prix de l’électricité

90
Le Grand Parti fustige
Le Grand Parti fustige "la confiscation des libertés" et l'augmentation du prix de l'électricité

Single Post

Le Bureau Politique du Grand Parti (GP), qui s’est réuni ce mercredi 22 janvier 2020, a entendu une communication de son Président Malick Gakou sur « la situation nationale marquée par la montée des tensions au niveau politique et la forte dépréciation du pouvoir d’achat des populations à la suite de l’augmentation du prix de l’électricité ».

Sur le plan de « la confiscation des libertés démocratiques », le Bureau Politique engage le gouvernement du Président Macky Sall « à préserver les droits fondamentaux du Peuple souverain à la marche, tels que stipulé par notre Constitution ». De même, le Bureau Politique exhorte le gouvernement de « libérer sine die Guy Marius Sagna et à protéger l’expression de la vie démocratique, comme gage de la pérennisation des libertés individuelles et collectives de nos populations ».

Le communiqué parvenu à Seneweb de poursuivre : « Le renchérissement du coût de la vie doit nous amener à nous interroger sur les impacts des Politiques Publiques en synergie avec la qualité du bien-être social des Populations qui ne doivent en aucune manière en supporter les effets négatifs.

Face à cet ancrage, le Bureau Politique exhorte le gouvernement « à renforcer l’efficience et la résilience de la gestion de la Senelec afin de la rendre plus efficace et plus performante dans ses missions de service public ». Ce faisant, « la décision d’augmentation du prix de l’électricité doit être annulée purement et simplement afin d’alléger la souffrance de nos populations.

Au chapitre de la situation internationale, le Grand Parti « marque sa vive préoccupation quant à la recrudescence des périls et extrémismes dans le monde ». Et d’ajouter : « Ces menaces qui se reflètent par la montée des tensions sécuritaires dans notre région doivent nous amener, sur le plan interne, à renforcer notre dispositif sécuritaire national et à valoriser, au plan intra régional, la mutualisation de nos capacités de réaction pour la stabilité et la paix dans nos États ».

Source: Seneweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here