Home Politique Flux Financiers Illicites: Le FC lance « Arrêtons l’hémorragie »

Flux Financiers Illicites: Le FC lance « Arrêtons l’hémorragie »

132

Les différentes institutions spécialisées dans la finance internationale déplorent d’énormes pertes pour l’Afrique, du fait des Flux Financiers Illicites (FFI). Les chiffres vertigineux que présentent ces institutions en disent long sur l’ampleur du problème. 50 milliards de Dollars perdus en moyenne par le continent africain par an entre 2003 et 2012 (plus de 29 000 milliards de f cfa par an), selon la banque mondiale.

Des chiffres confirmés par le Président de la république du Sénégal, Macky SALL, lors de la 12ème édition du Forum « MEDays » tenue à Tanger en novembre 2019. Intervenant sur le thème : « Crise de confiance globale : faire face à la subversion et aux incertitudes », le Chef de l’Etat a rappelé l’urgence de lutter de façon plus efficace contre l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent et les flux financiers illicites en Afrique. Il a ainsi rappelé que selon les estimations en 2017 de la Commission indépendante pour la réforme de l’impôt international sur les sociétés, chaque année, entre 40 et 80 milliards de dollars de taxes échappent à l’Afrique.

Le Président de la République avait soulevé la préoccupation lors de la 74eme session des Nations Unies en ces termes : « Nous demandons la réforme du système fiscal international, pour que l’impôt soit acquitté là où l’activité crée de la richesse et profit, et qu’une action plus ferme soit menée contre la fraude et l’évasion fiscale, et contre le blanchiment d’argent et d’autre flux financiers illicites. Ces derniers font perdre à l’Afrique 100 milliards de dollars par an ».

Les Flux Financiers Illicites en provenance du Sénégal sont devenus un sujet de grande préoccupation en raison de leur ampleur et de leurs effets négatifs sur le développement et la gouvernance du pays. Récemment, l’affaire « Swissleaks » a révélé un vaste système international de fraude et d’évasion fiscale au niveau de la filiale suisse de la banque britannique HSBC (HSBC Private Bank). Ainsi, 38 pays Africains sont concernés par cette affaire dont le Sénégal, avec des flux qui s’élèvent à 188 600 000 millions de dollars entre novembre 2006 et mars 2007.

De plus, selon le Gouvernement du Sénégal, la Convention fiscale signée avec l’Ile Maurice pour éviter la double imposition, nous a fait perdre plus de 150 milliards de francs CFA en 17 ans.

Le FORUM CIVIL, en partenariat avec TAX JUSTICE NETWORK AFRICA, mène une campagne dénommée « STOP THE BLEEDING » ou « ARRETONS L’HEMORAGIE » pour lutter contre les Flux Financiers Illicites. Ainsi, en collaboration avec le jeune rappeur ISS 814, cette vidéo est produite pour parler des paradis fiscaux, de la justice, de la reddition des comptes, des conventions fiscales etc.





Source: Senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here