Home Politique Direct – Feuss-Net : Covid-19, travers sociaux et impairs dans la gestion...

Direct – Feuss-Net : Covid-19, travers sociaux et impairs dans la gestion des ripostes (Senego-TV)

113

Feuss net de ce lundi 18 mai revient avec comme principal information, le Covid-19. Et comme à l’accoutumée, le ministère de la Santé et de l’action sociale a fait le point sur la situation journalière de l’évolution de la maladie au Sénégal.

Ainsi, nous dit senego, le Sénégal a enregistré 64 cas positifs, dont 5 cas communautaires et 11 cas graves. Ce, sur 1172 tests réalisés, soit un taux de positivité de 5,46 %. Il s’agit, selon les services du ministère de la Santé et de l’Action Sociale, de 59 cas contacts suivis et de 5 cas issus de la transmission communautaire répartis entre Grand-Yoff 01, Diamniadio 01, Fatick 01 et Touba 02.

50 000 Fcfa pour Dakar-Saint Louis

Seneweb, quant à lui revient sur une information du quotidien Libération. Selon nos confrères, la Section de Recherches de Dakar a démantelé un vaste réseau de trafiquants de fausses d’autorisations de circuler.

L’homme d’affaires et administrateur de sociétés Georges Pène, au cœur de la mafia, a été arrêté et placé sous mandat de dépôt. Il est arrêté en même temps que son complice, Mor Talla Syll, transporteur et chargé de trouver des clients. D’après le journal, ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, faux dans des documents administratifs, usage de faux, complicité de faux et violation de l’état d’urgence. Les mis en cause faisaient la navette Dakar-Saint-Louis à raison de 50 000 Fcfa par passager. Le précieux sésame leur a été offert par un haut gradé des forces de l’ordre.

L’insécurité alimentaire guette 529 625 familles au Sénégal

La famine menace 529 625 familles au Sénégal du fait de la pandémie du coronavirus, selon senego qui reprend les propos de Jean Pierre Senghor, président du Conseil National de la Sécurité alimentaire (SE-CNSA). Si le nombre de ménages sénégalais menacés d’insécurité alimentaire était estimé en juin 2020 à 95 828 ménages, ce chiffre risque de quintupler. “En juin-août, 529 625 ménages risquent de basculer en situation d’insécurité alimentaire”, prévient-il.

Moncef Slaoui, l’homme qui cherche un vaccin pour Donald Trump

Aux États-Unis, nous dit Igfm, comme ailleurs dans le monde, la course pour trouver un vaccin contre le Covid-19 se poursuit. À Washington, cette mission a été confiée au docteur Moncef Slaoui. L’immunologiste belgo-marocain a été nommé par Donald Trump et présenté à la presse depuis la Maison-Blanche.

Face aux journalistes, Donald Trump ne tarit pas d’éloges sur Moncef Slaoui, qu’il a nommé à la tête de l’équipe chargée de trouver un vaccin contre le Covid-19 d’ici la fin de l’année. Une mission ambitieuse, mais réaliste, selon Moncef Slaoui : « Monsieur le président, j’ai récemment vu les premiers résultats d’une étude clinique sur un vaccin. Grâce à ces données, je suis encore plus confiant dans le fait qu’on pourra délivrer quelques millions de doses de vaccins d’ici fin 2020. »

111 Sénégalais décédés à l’étranger…

Selon nos confrères de leral, 111 émigrés Sénégalais seraient décédés du Covid-19 à l’étranger, au lieu de 88. Une information de l’Organisation Horizon sans frontières (HSF). En effet, ajoutent nos confrères, le Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur avait annoncé la semaine passée que 88 Sénégalais sont morts à l’extérieur. Les chiffres « ne reflètent pas la réalité sur le terrain » a affirmé Boubacar Seye, président de Hsf.

Le bilan est reparti comme suit : 63 morts en France, 35 aux États-Unis dont 32 déjà enterrés au cimetière musulman de Forest Green Park dans le New Jersey, « au lieu de 14 comme annoncé par le ministère des Affaires étrangères », 3 en Espagne (chiffre ministère), 7 en Italie, 2 en Suède, et 1 aux Pays-Bas.

Un vol de Air Sénégal avec des corps refoulés…

Emédia revient sur les explications des autorités guinéennes sur le vol d’Air Sénégal transportant des dépouilles et qui a été refoulé à l’aéroport de Guinée Conakry. Le vol qui a quitté Dakar, samedi, 16 mai 2020, n’aurait pas obtenu l’autorisation d’atterrissage, informe Africaguinee.com.

Selon le Directeur Général Adjoint de la SOGEAC, société qui gère l’aéroport, les trois corps qui ont été refoulés sont venus du Sénégal sans aucune pièce justificative.

« Le Sénégal nous a dit que c’est un vol d’essai. Ils (les sénégalais, ndlr) ne nous ont pas dit qu’ils transportent des corps. Est-ce que si c’est la Guinée fait ça, le Sénégal allait accepter ? Non. Ils ont parlé d’un vol d’essai, et ils transportent des corps, c’est inacceptable », explique Abdel Kader Yombounaud.

Les regrets d’Air Sénégal…

Pressafrik qui revient sur cette information souligne qu’Air Sénégal a eu le regret de constater l’impossibilité de remettre aux familles explorées les trois dépouilles transportées de Paris vers Conakry lors de son vol cargo du 16 Mai 2020, selon une note qui leur a été transmise. Et conformément à sa politique interne, la compagnie a contacté les familles concernées afin de leur présenter son soutien dans ces circonstances et organiser la récupération des corps dans les meilleurs délais.

Cet événement ayant été relayé par voie de presse, la compagnie est dans l’obligation d’apporter une clarification publique. L’affirmation selon laquelle ce vol aurait été opéré sans en déclarer l’objet est non seulement fausse mais également contraire aux règles élémentaires de sécurité du transport aérien.

Reprise des cours en France

Jean-Michel Blanquer, nous dit senego, le ministre de l’Éducation nationale de la France, est d’avis que les conséquences de ne pas aller à l’école sont plus graves. D’autant que beaucoup de médecins disent qu’il était moins dangereux d’aller à l’école que de rester à la maison. Les enfants ne doivent pas être les victimes collatérales des mesures sanitaires. D’après Jean-Michel Blanquer, 70% des élèves continuent à suivre la classe à la maison, mais surtout 500 000 élèves sont menacés de décrochage scolaire.

Il faut réhabituer la société à retourner à l’école. Ce n’est pas secondaire, c’est fondamental. Nous irons chercher ces enfants au cours de ces semaines du mois de mai“, poursuit Jean-Michel Blanquer.

Regardez




Abonnez-vous pour ne plus manquer les vidéos en rapport avec le Sénégal !



Source: Senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here