Home Politique “Assane Diouf torturé”, selon Adama Gaye

“Assane Diouf torturé”, selon Adama Gaye

56

Les magistrats du Sénégal disent se battre contre l’injustice. Très bien. Qu’ils aillent au delà de leur plaidoyer corporatiste en appliquant aussi ce besoin de justice, ce droit, cette exigence, à un homme qu’ils contribuent eux-mêmes à maintenir illégalement, injustement, en détention.

C’est d’Assane Diouf qu’il s’agit.

Ce matin, juste la photo de cet homme que je ne connais pas, ni n’ai jamais rencontré et même dont je n’ai pas suivi une seule fois ses diatribes parfois excessives, me dit-on.

Trop, c’est trop. Laisser l’Etat sénégalais piétiner les droits de Diouf, c’est lui donner le signal qu’il peut continuer de n’en faire qu’à sa tête. C’est lui ouvrir un boulevard comme pour lui donner un feu vert dans ses dérives aussi democraticides que liberticides. Il faut l’arrêter!

Assane Diouf n’est pas à sa place en prison. Il n’a commis aucun crime qui justifie ce qui s’apparente à sa capture.

Magistrats sénégalais, Teliko en tête, qu’en dites-vous ? Agissez, libérez-le : votre honneur, votre dignité, est en jeu…

Non seulement Assane mérite de recouvrer immédiatement sa liberté prise en otage mais il a le droit de s’attendre à ce que le peuple sénégalais se mobilise pour le défendre.

Il ne faut donc pas se taire sur l’oubli et la passivité sur son sort, dans lesquels ses geôliers veulent continuer à le confiner, mais les dénoncer vigoureusement. Et surtout mettre fin à la part qu’y prend un people, manquant de principes et de courage, en restant silencieux sur sa détention.

Ca suffit. Surtout, surtout, me rapporte t-on, il serait soumis à des sévices, en d’autres termes à une torture, de l’état du Sénégal devenu plus que mafieux, illégal.

Vrai ou faux, il semble que la dernière torture le concernant ait été particulièrement grave. Nous menons les enquêtes…

J’en appelle à tous les sénégalais pour qu’ils épousent le cas de Assane Diouf. Ca peut arriver à n’importe quel autre sénégalais! Tous sont libres de ne pas y prêter attention mais c’est ainsi qu’on conforte le démon dans ses pratiques inhumaines. Jusqu’au jour où l’on en vivra les effets pratiques.

Il faut combattre les pratiques de torture au Sénégal et Assane Diouf en est un cas test. Qui nous dévisage.

* Adama Gaye





Source: Senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here