Home Politique Arrestations par policiers en civil : « Fragilise l’Etat de Droit et… »

Arrestations par policiers en civil : « Fragilise l’Etat de Droit et… »

269
Arrestations par policiers en civil : « Fragilise l’Etat de Droit et… »
Arrestations par policiers en civil : « Fragilise l’Etat de Droit et… »

La manifestation du collectif « Noo Lank » de ce vendredi 20 décembre au centre-ville de Dakar a été fortement réprimandée par la police. Même la presse n’a pas été épargnée, lors de ce rassemblement contre la hausse du prix de l’électricité, et pour la libération de Guy Marius Sagna et Cie. Ainsi, la police nationale n’a pas usé de gants pour réprimer cette mobilisation en déployant une véritable armada dont des policiers en civil, sans aucune identification, d’où, selon Me Assane Dioma Ndiaye, une « violation du règlement 5 de l’Uemoa« .

Ainsi, ils sont nombreux à avoir réagi face à ce comportement des policiers, le jour de la manifestation, particulièrement de la part de ceux en civil, pour certains même déguisés en « baye fall ». Ce qui a fait réagir, non seulement Fadel Barro, du Mouvement Y’En a marre qui réclame une plainte contre ces derniers, mais aussi Me Assane Dioma Ndiaye, droit de l’hommiste. C’était aussi, sans compter sur Serigne Modo Bousso Dieng qui annonce une plainte contre la police nationale.

Violation du règlement 5 de l’Uemoa…

Sur sa page Facebook, Me Assane Dioma Ndiaye a donné son avis sur la question. Pour le droit de l’hommiste, il s’agit là d’une violation du règlement 5 de l’Uemoa. « L’arrestation de citoyens par des personnes anonymes non identifiées de prima facie met fortement en péril la mise en oeuvre impérative du règlement 5 de l’UEMOA. En effet aux Termes dudit Règlement l’officier de police judiciaire doit dès l’interpellation notifier à la personne son droit de se faire assister par un Avocat. Par conséquent, ce nouveau procédé de la police Sénégalaise et de L’Etat du Sénégal vulnérabilise davantage les droits fondamentaux des citoyens, fragilise l’Etat de Droit et accentue la désinstitutionnalisation de notre système Étatique« , a fait savoir l’avocat.



Plainte contre la police nationale…

Aussi, lors d’une rencontre avec la presse, Fadel Barro du mouvement Y’En a marre n’avait pas manqué de réclamer une plainte contre la police nationale. Une demande, nous dit seneweb, qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Car, Serigne Modou Bousso Dieng, guide religieux, a décidé de prendre les choses en main pour ester en justice et dénoncer l’attitude de certains éléments de cette police déguisée en « Baye Fall » lors de la marche interdite du collectif « Nio Lank » pour arrêter des manifestants.

« Ce qui s’est passé au Centre-ville de Dakar est tout simplement désolant. C’est du théâtre ! La police nationale pouvait se limiter à adopter sa stratégie et habiller ses hommes d’une autre manière pour faire leur travail. Mais ce qu’on a vu hier avec cet homme en tenue ‘Baye Fall’, avec en plus un chapelet au cou est une atteinte à la religion… Nous allons porter plainte contre la police sénégalaise. Nous appelons les autorités à plus de respect pour les institutions religieuses. Le chapelet est un symbole de l’islam« , souligne le coordonnateur de la Confédération internationale des familles religieuses (Cifar).

Réaction du Colonel Ndao

Et pourtant, rappellent nos confrères, il y a un peu plus d’un an le même sujet s’était posé à l’occasion de l’adoption de la loi sur le parrainage. Et c’est le Colonel Abdoul Aziz Ndao même, à la 2stv, qui expliquait que « seules les forces de l’ordre en tenue ou brassards d’identification doivent procéder à des arrestations« .

« D’abord il faut comprendre que dans le cadre d’une action menée par la gendarmerie, la tenue est obligatoire. Mais pour la police, il est tout à fait normal que des agents soient en tenue civile pour infiltrer les manifestants. Cependant, ils ne doivent mener aucune action, à part celles liées aux renseignements. Sinon, c’est trop risqué pour eux. Ils mettent leur vie en danger (…) Seules les forces de l’ordre en tenue ou celles qui ont des brassards d’identification doivent procéder à des arrestations…« , expliquait-il



Source: Senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here