Home Politique ADMINISTRATION ET LIGNES TÉLÉPHONIQUES: L’Etat aurait pu économiser plus, estime Mounirou Ndiaye

ADMINISTRATION ET LIGNES TÉLÉPHONIQUES: L’Etat aurait pu économiser plus, estime Mounirou Ndiaye

38
ADMINISTRATION ET LIGNES TÉLÉPHONIQUES: L’Etat aurait pu économiser plus, estime Mounirou Ndiaye
ADMINISTRATION ET LIGNES TÉLÉPHONIQUES: L’Etat aurait pu économiser plus, estime Mounirou Ndiaye

Single Post

L’ère de l’octroi des lignes de téléphone mobile aux agents de l’administration sénégalaise est terminée. En lieu et place, l’Etat du Sénégal va, désormais, verser, à un certain nombre de ses agents, des allocations forfaitaires mensuelles. Allocations qui vont varier de 25 000 à 300 000 francs Cfa. Mais selon l’économiste El hadj Mounirou Ndiaye, l’Etat aurait pu économiser plus.

 

Comment jugez-vous les mesures prises par l’Etat pour réduire les dépenses en téléphone ?

 

 

Je pense qu’on peut avoir, pour moins de 100 000 francs Cfa, de l’internet illimité, des appels en national comme vers l’international. J’estime qu’en négociant avec la Sonatel cela aurait pu être possible. Je ne vois pas comment une personne peut consommer 300 000 francs Cfa en crédit téléphonique durant un mois. Surtout en téléphone mobile.

 

Vous jugez que l’Etat aurait pu économiser davantage….

 

Aujourd’hui, nous sommes à l’ère où les opérateurs doivent baisser le coût du téléphone. La concurrence doit permettre de baisser les tarifs du téléphone et de l’internet. Donc il y avait possibilité, quand même, que l’Etat puisse négocier, aussi bien pour les populations que pour les autorités, un accès beaucoup moins cher aux services de téléphonie. Moi je suis quand même sceptique.

 

Comment l’Etat aurait dû procéder ?

 

 

En négociant avec les opérateurs, l’Etat aurait pu avoir des tarifs beaucoup moins chers. Il suffit juste de jouer sur le nombre. Combien de personnes sont concernées ? Il s’agit quand même d’un nombre important d’individus. C’aurait même pu faire l’objet d’un marché public, qui peut être gagné par un des opérateurs, à l’issue d’un appel d’offres. Je pense qu’en négociant comme ça, l’Etat aurait pu, quand même, drastiquement faire baisser la facture.


Source: Seneweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here