Home Politique 3 ans déja: Al Amine, l’autre face de Sérigne Babacar Sy

3 ans déja: Al Amine, l’autre face de Sérigne Babacar Sy

33

Il a terminé sa mission, il est parti rejoindre son créateur. Cette explication suffit pour calmer les cœurs meurtris depuis qu’allah (SWT) a mis fin à la vie terrestre de notre prophète bien-aimé, Seydina Mouhammed (SAW).

Qui était Al Amine

Mais pourquoi donc ne suffit-elle plus pour sécher nos larmes et calmer notre inquiétude ? Mawlaya Cheikh Abdoul Aziz SY Al Amine (rta) était-il donc un surhomme ? Certes non, mais Allah, Le Tout-Puissant, avait réuni en cette attachante créature tant de vertus et de qualités que, irrésistiblement, Serigne Abdou avait fini par forcer l’admiration de ses pires détracteurs et conquérir le cœur de tous les terriens de bonne volonté qui avaient la chance de l’approcher. Au point de rendre sa disparition difficilement supportable.

Le missionnaire 

Serviteur fidèle, loyal, généreux et efficace de tous les Khalifes Généraux qui se sont succédé à Tivaouane de Serigne Babacar SY (RTA) à Serigne Cheikh Ahmed Tidiane SY Al Maktûm (RTA), il a cultivé l’art d’utiliser la surexposition de son statut de ‘’Porte-parole’’ pour cacher au monde l’essentiel de ses attributs de Saint Homme (Wilaya). Il avait choisi de servir au lieu d’exercer un quelconque pouvoir, fut-il simplement temporel.

Al Amine avait dédié son existence sur cette terre à la défense et à la promotion des enseignements de Mame Seydi Elhadj Malick SY (RTA) et de son vénéré père, au développement de la cité sainte de Tivaouane qu’il chérissait et défendait mieux que n’importe quel député, à la paix et à la sécurité de ce Sénégal pour lequel il était prêt à entendre toutes les critiques et à braver l’adversité des oppositions les plus crypto-personnelles.

Un homme de dialogue

Serigne Abdou, c’était aussi un Citoyen du monde, un militant de la paix, qui allait de continent en continent, de pays en pays, semant les bonnes idées et plaidant en faveur de l’entente, de la coopération et de la solidarité, singulièrement entre pays de la Oumma islamique. C’est ainsi qu’il prit une part décisive dans la création de la chaîne de télévision arabe ‘‘Al Jazeera’’ et qu’il contribua significativement à l’apaisement des tensions entre l’Irak et l’Iran, d’une part et, d’autre part, entre la Libye de Mouammar Kadhafi et certains pays membres de l’OCI.

Le méconnu

Mais Al Amine, c’était surtout le génial continuateur et la face visible de son illustre père, Serigne Babacar SY (RTA). Mieux, Serigne Abdou, c’était tout simplement Serigne Babacar, tant il est resté fidèle à la philosophie de ce dernier, qu’il ne cessait de défendre et d’illustrer, et à la poursuite de l’œuvre de ce glorieux père dont il avait hérité les rares vertus de pureté et de droiture. Ceux qui lui étaient proches savent d’ailleurs que le Cinquième Khalife Général des Tidianes tirait toute sa force (tranquille mais ô combien réelle) de ce que sa dimension mystique se confondait parfaitement avec celle de Cheikh Al Khalifa (RTA).

L’intellectuel

De la manière la plus parfaite, il a achevé de conférer à Tivaouane et à la sainte Hadara Malikiya une dimension universelle, apposant ainsi sa marque indélébile sur l’œuvre éternelle et multidimensionnelle des continuateurs de l’œuvre de Mame Seydi Elhadj Mack SY (RTA). En guise de dernier rappel à la conscience universelle, sa dernière adresse de la Tabaski 2017, dédiée pour l’essentiel à la défense des Rohingyas de la lointaine Birmanie, a marqué les esprits au-delà de nos frontières.

Voilà, dessiné à grands traits, le profil difficilement cernable de l’Homme de foi, du Guide bien aimé et respecté, du Conseiller avisé des Souverains et Chefs d’Etats de ce monde, du Saint (inconnu de ses contemporains) que notre pays et la Oumma viennent de perdre.

Une grande perte 

Me reviennent alors les mêmes questions que je me posais en apprenant son rappel à Dieu : mais quel Elu du Ciel va désormais hériter de ce lourd fardeau que le Saint homme a toujours supporté avec un éternel sourire ? Vers qui vont désormais se tourner les faibles qui se verront injustement spoliés ? Quel génial stratège va se risquer à prendre sa suite auprès du COSKAS et des dahiras ?…

Puisse Allah, Le Tout Puissant, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux, Lui qui, des ténèbres les plus denses, sait faire surgir la lumière éclatante, combler pour nous le trou béant laissé par Al Amine et perpétuer à jamais son œuvre ainsi que ses enseignements. Amine.

Serigne malick fall
serviteur absolu de
Cheikh Abdoul Aziz SY Al Amine (rta)

Source: Senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here